jeudi 14 octobre 2010

FNC : Tellement proches


Après son dérangeant film d’ouverture, les cinéphiles présents au Festival du Nouveau Cinéma voudront passer leur chemin devant Tellement proches, une comédie qui ne mérite pas le détour.

Une famille qui passe son temps à s’engueuler lors d’un repas ressemble pratiquement au cliché du traditionnel film français. Sans doute qu’il y a eu plusieurs grandes oeuvres dans le domaine (comme le récent Un conte de Noël), mais ce n’est pas le cas de Tellement proches du tandem Eric Toledano et Olivier Nakache. Malgré sa distribution prometteuse (Isabelle Carré, Vincent Elbaz, François-Xavier Demaison), il y a peu d’éléments réellement comiques au sein de ces personnages antipathiques qui doivent apprendre à vivre ensemble.

Tellement proches est présenté le 14 octobre 2010 à 21h15 au Quartier Latin. Infos.

4 commentaires:

  1. C'est dommage que François-Xavier Demaison a annulé sa présence.

    Le film avait l'air d'un espèce de mélange moins réussi de Le premier jour du reste de ta vie avec Faut que ça danse!

    Ça restait sympathique, mais c'est vrai que beaucoup de situations étaient soient prévisibles et/ou rataient leur cible.

    Ce matin, j'ai vu Balada Triste, wow! J'ai malheureusement du quitter avant la fin parce que j'avais cours, quelle tristesse! J'espère qu'il y aura moyen de le rattraper dans un futur proche en dvd ou quelque part.

    Sinon, Pierre Étaix est un être trop sympathique.

    Et j'ai dormi un bout de Meat ce qui a rendu le film déjà confus encore plus confus. Je sais pas si j'ai ne serait-ce "apprécié", mais le film avait une qualité artistique et des qualités techniques indéniables.

    Mammuth demaaaain. J'ai hâte.

    Hommes au bain, L'arbre, Neige et cendres et plein d'autres sont déjà sold out, je vais devoir miser sur les dernières minutes, zut!

    RépondreSupprimer
  2. Bah, FXD était venu pour Coluche. C'est surtout dommage que Gaspar Noé et le réalisateur de Mammuth ne puissent être à Montréal.

    Tellement proches m'a tellement agressé, surtout dans sa première partie. J'ai toutefois bien aimé Le premier jour du reste de ta vie. Je suis toutefois curieux de voir un jour Faut que ça danse! J'ai lu d'excellentes et de très terribles critiques sur le sujet.

    Balada Triste était sur ma liste de films à voir, j'espère avoir le temps et l'occasion pour le faire. Hier, j'étais toutefois occupé ailleurs avec un projet de fou signé Gaspar Noé.

    Oui, Pierre Étaix semble quelqu'un de vraiment trop sympathique. J'ai vu Le grand amour (je vais en parler dans une entrée future) et c'est vraiment formidable.

    Merci de l'echo sur Meat, c'est un titre que je n'avais pas vu passé.

    Ah, Mammuth, génial! Ma comédie de l'année!

    J'ai mes billets pour Hommes au bain. Pas pour les deux autres, malheureusement. Il faudrait vraiment trouver un moyen de se déboubler afin de tout voir!

    RépondreSupprimer
  3. Faut que ça danse! a un découpage technique plutôt terrible, mais ses situations sont hilarantes, habilement portées par une séduisante distribution: Azéma, Bruni-Tedeschi, Marielle, ouf! Une très belle surprise.

    Le premier jour du reste de ta vie a tellement un concept magnifique, une réalisation moderne bien de son temps et un sujet intemporel, porté par des interprétations d'une touchante justesse. Je ne me lasse jamais. Sauf pour l'horrible chanson bonbon à la toute fin.

    Effectivement, dieu qu'on aurait aimé un Q&A le samedi soir à minuit juste après Enter The Void!

    RépondreSupprimer
  4. Bon ben si jamais je trouve Faut que ça danse pas trop cher, je le prends!

    Mais elle est sympathique la chanson finale d'Étienne Daho dans Le premier jour du reste de ta vie! Oui, le film est bon, mais je dois avoue avoir un peu moins trippé la seconde fois que je l'ai vu. Cela demeure toutefois un titre intéressant.

    RépondreSupprimer