mardi 30 septembre 2014

Nouveautés en dvd : Laylou, Cold in July, Chef, Words and Pictures, La petite reine, Brooklyn Nine-Nine : Season One, Defiance: Season Two

Pas de Transformers 4 pour nous cette semaine. Seulement des films plus modestes mais beaucoup plus intéressants, dont quelques-uns qui valent leur pesant d'or.

C'est le cas du Laylou de Philippe Lesage, un essai sans narration sur la jeunesse, qui souffle et hypnotise par la beauté de ses images et de ses plans séquences. ***1/2

Il y a également beaucoup d'atmosphère et de bonne musique dans Cold in July de Jim Mickle, un hommage assez réussis aux séries B des années 80. ***

Appétissant mais assez oubliable, Chef de Jon Favreau est un énième film de bouffe qui rappelle les vertus de la simplicité et de la famille. Sympathique comme tout. ***

Words and Pictures de Fred Schepisi rappelle que des bons interprètes (Clive Owen et Juliette Binoche) et un sujet engageant (des combats d'esprit entre les mots et les images) peuvent presque sauver une oeuvre quelconque qui est réalisée mollement. **1/2

Laurence Leboeuf se défonce dans La petite reine, le dernier et meilleur film d'Alexis Durant-Brault. Dommage que ce biopic sur une cycliste dopée sent la formule et les clichés à plein nez. **1/2

Pour se remonter le moral, il y a la première saison de Brooklyn Nine-Nine qui fait beaucoup rire, ainsi que le second tour de piste de Defiance qui n'a pas beaucoup évolué depuis ses débuts.

Film du jour: 20h17 rue Darling


Présenté ce soir à la Cinémathèque québécoise, 20h17 rue Darling de Bernard Émond est un drame sensible, rigoureux et hantant sur un homme qui a tout perdu et qui doit accepter de vivre pour la première fois depuis des lunes. Avec son style qui lui est propre, le cinéaste peint méthodiquement une superbe étude de milieu, conférant à Luc Picard un de ses plus beaux rôles en carrière. L'ensemble n'est pas sans faux pas, mais son charme austère opère et il transporte tout entier. ***1/2

lundi 29 septembre 2014

Film du jour: Altiplano

Trop peu connu des cinéphiles, Altiplano de Peter Brosens et Jessica Hope Woodworth est un film extrêmement délicat sur la souffrance de deux femmes. Lent, envoûtant et parsemé de symboles, le long métrage captive avec sa photographie extraordinaire et le jeu bouleversant de ses interprètes. Il faut bien entendu être alerte pour ne pas décrocher avant la fin, mais le jeu en vaut largement la chandelle. ****

dimanche 28 septembre 2014

Skylark!

!!! Très hâte à The Interview, qui sort sur les écrans pour Noël. Avec de la chance, ce sera la comédie de l'année...

Film du jour: Half of a Yellow Sun

Film de clôture du Festival Black, Half of a Yellow Sun de Biyi Bandele est une oeuvre conventionnelle et consensuelle sur la guerre civile au Nigéria en 1960 et ses conséquences sur deux soeurs. Réalisé de façon anonyme et suivant un arc dramatique attendu et sans surprise, il n'y a rien de vraiment intéressant qui ressort de ce portrait. Thandie Newton et Chiwetel Ejiofor livrent néanmoins d'honnêtes performances. **

samedi 27 septembre 2014

Sorties au cinéma: 20 000 Days on Earth, Le mystère Macpherson, The Notebook, The Skeleton Twins, La ritournelle, 2 temps 3 mouvements, Pride

Il y a des semaines comme ça où aucune nouveauté au cinéma n'est réellement mauvaise. Rien de mémorable pour autant, mais lorsqu'il n'y a pas de déception, tout va bien.

Au sein des nombreuses sorties, la plus intéressante du lot s'avère 20 000 Days on Earth, ce fascinant documentaire d'Iain Forsyth et Jane Pollard qui porte sur Nick Cave, son processus de création et l'art en général. Du véritable bonbon, que l'on soit fan ou pas du musicien. ***1/2

Tout aussi intriguant est Le mystère Macpherson de Serge Giguère, lettre d'amour au cinéma d'animation, à Félix Leclerc et à ces ancêtres étrangers qui ont peuplé le Québec. Encore là, l'essai se savoure à différents niveaux. ***1/2

Même s'il n'arrive pas à la cheville de son chef-d'oeuvre littéraire, The Notebook (Le grand cahier) de Janos Szasz demeure un essai très intéressant sur la folie de la guerre qui transforme des êtres humains en bêtes sauvages. ***

Mélange assez réussi de drame et de comédie, The Skeleton Twins de Craig Johnson est un surprenant effort, pas tout à fait au point mais qui bénéficie grandement de la chimie entre Kristen Wiig et Bil Hader. ***

Détournant la plupart de ses clichés pour offrir un pensum léger sur la routine et la nécessité de se réinventer, La ritournelle de Marc Fitoussi amuse avec ses personnages joyeusement caricaturaux et son ton léger qui fond dans la bouche. ***

Premier long métrage qui n'évite pas tous les pièges des "films d'adolescents tourmentés", 2 temps 3 mouvements de Christophe Cousin mérite toutefois le détour par la façon dont le réalisateur arrive à créer des images fortes et des ambiances maussades. ***

Il y a beaucoup de morales collantes et de facilités scénaristiques qui ressortent du Pride de Matthew Warchus, un espèce de biopic sur un mouvement gai qui est venu en aide à des travailleurs anglais dans les années 80. Mais les personnages sont si colorés et attachants qu'on veut savoir ce qui va leur arriver. ***

Film du jour: Mother of George

Parmi tous les films présentés au Festival Black, Mother of George d'Andrew Dosunmu est une des oeuvres les plus magnifiques. Son histoire manque peut-être de cohésion et de rythme (une femme mariée fait l'impossible pour être fertile), mais ses images sont à couper le souffle. Lorsque l'ambiance, l'atmosphère et l'interprétation font toute la différence. ***