jeudi 27 novembre 2014

Film du jour: Twin Peaks

En attendant de renouer avec Twin Peaks 25 ans plus tard, il faut bien revoir la série culte de David Lynch, n'est-ce pas? Contre toutes attentes, elle n'a pas pris une ride. Oui, il y a toujours quelques épisodes plus douteux et inutiles pendant la deuxième saison, mais le reste, c'est de l'or en barre. C'est impossible de résister encore et encore à cet humour unique, à cette atmosphère incroyable, à cette ambiance qui fait tant de bien, à cette musique mémorable et à ces personnages attachants. Et à chaque nouvelle écoute, on découvre toujours quelque chose de nouveau. Après ça, on viendra dire que la télé ne s'est jamais mieux portée qu'aujourd'hui... ****1/2

mercredi 26 novembre 2014

Entrevue avec Volker Schlöndorff pour Diplomatie


Huis-clos de grande qualité qui est dominé par la prestation de deux immenses comédiens (Niels Arestrup et André Dussollier), Diplomatie se déroule à la fin de la Seconde Guerre mondiale, alors que Paris risque d'être détruite.

Pour en savoir plus sur le sujet, j'ai pu discuter de septième art et de films de guerre avec son mythique cinéaste Volker Schlöndorff (Le tambour). Mon entrevue se trouve sur le site de Cineplex.

Film du jour: Blue Velvet

C'est véritablement avec Blue Velvet que David Lynch est devenu un cinéaste culte. En mélangeant suspense, film noir, série B et satire américaine, il a offert un effort obsédant sur un jeune homme qui s'amourache de la mauvaise personne. Même si on a vu cet opus des dizaines de fois, on retrouve intact le climat d'onirisme et le rythme langoureux teinté de mélodies inoubliables. Et Dennis Hopper ne campe-t-il pas un des plus grands méchants de l'histoire du cinéma? ****1/2

mardi 25 novembre 2014

Nouveautés en DVD : Aimer boire et chanter, I Am Yours, Lines of Wellington, Life in Dirty Movies, About Alex, The F Word, Les vacances du petit Nicolas, The Expendables 3, Le vrai du faux, Billy Tellier – La loi du plus fort

C'est une semaine bien chargée au niveau des sorties DVD et Blu-ray, avec ce mélange habituel de bons films et de productions douteuses.

Ultime création d'Alain Resnais, Aimer boire et chanteur est un petit essai ludique et savoureux sur la maladie qui vient éloigner et rapprocher un groupe d'amis. ***1/2

La quête d'amour est absolue dans I Am Yours d'Iram Haq, un drame romantique qui arrive à s'éloigner de la plupart des clichés du cinéma hollywoodiens. ***

Dernier effort de Raoul Ruiz qui a été complété par sa veuve Valeria Sarmiento, Lines of Wellington est un essai un peu lourd et confus sur les horreurs de la guerre, mais qui émeut par la justesse de ses traits. ***

Documentaire conventionnel mais plutôt touchant sur le créateur Joe Sarno (le Bergman du film érotique), Life in Dirty Movies de Wiktor Ericsson se regarde avec plaisir. ***

Sorte de copie de The Big Chill, About Alex de Jesse Zwick réunit un groupe d'amis autour d'un des leurs qui a failli s'enlever la vie. Rien de très original au menu, si ce n'est un ton assez sincère. **1/2

Comédie romantique qui manque parfois de personnalité, The F Word de Michael Dowse compense ses abus de mots par des interprètes qui prennent beaucoup de plaisir à jouer. **1/2

Suite qui est aussi quelconque que son prédécesseur, Les vacances du petit Nicolas de Laurent Tirard est une sucrerie superficielle qui en met cependant plein la vue. **1/2
Mon entrevue avec le cinéaste

Les épisodes se suivent et se ressemblent pour The Expendables. Le troisième et le plus oubliable du lot continue d'afficher ses acteurs usés, mais sans le gore, le plaisir et les dialogues cultes. **

Faux film concept sur un réalisateur qui tente de troquer le divertissement pour l'oeuvre essentielle, Le vrai du faux d'Émile Gaudreault croule sous les clichés et les fautes de goût. Trop, c'est pas assez. **

Le spectacle La loi du plus fort de Billy Tellier est également disponible aujourd'hui. L'humoriste ne prend pas beaucoup de risques et ses sujets demeurent assez banaux (famille, amour, etc.). Cela dit, son sens du rythme demeure plus qu'appréciable et il faut avouer que le rire apparaît souvent au tournant.

Film du jour: Coherence

Ce n'est pas parce qu'on a un budget minuscule qu'on ne peut pas faire de grandes choses. Parlez-en au réalisateur James Ward Byrkit qui offre avec Coherence une réflexion sur le couple, l'amitié et le temps, tout en jouant avec les codes du suspense et de la science-fiction. Ce qui débute comme un simple drame de couples verbeux prend des proportions inespérées, alors qu'une comète dérègle absolument tout sur son passage. Un scénario brillant, qui est également bien réalisé et joué plus que correctement. ***1/2

lundi 24 novembre 2014

Film du jour: Wise Blood

Brad Dourif sera éternellement associé à la voix de la poupée tueuse Chucky. Il trouve pourtant son meilleur rôle en carrière dans le Wise Blood de John Huston, une satire virulente de la religion où un homme revenu de la guerre décide de fonder un culte sans Dieu. Toujours imprévisible, réalisé avec minutie et interprété avec virtuosité, cette oeuvre trop peu connue mérite vraiment d'être redécouverte. En complément au grandiose There Will Be Blood, par exemple. ****

dimanche 23 novembre 2014

Film du jour: The Kingdom of Dreams and Madness (RIDM)

Très joli documentaire sur le mythique studio Ghibli, The Kingdom of Dreams and Madness de Mami Sunada s'intéresse bien entendu à Hayao Miyazaki et à Isao Takahata (Le tombeau des lucioles) et à leur amitié conflictuelle, mais également au processus de création et à la difficulté de survivre à une époque menée par l'argent. Suivant la naissance et la consécration de l'excellent Le vent se lève, l'essai parle de guerre, de nucléaire et de destin, laissant une bonne part à la nature, à l'enfance et aux chats. De quoi découvrir plein de choses sur ce lieu qui fait littéralement rêver. ***1/2