lundi 25 mai 2015

Film du jour: The Young One

Bunuel parle de racisme et de pédophilie dans The Young One, une satire cinglante de la société américaine qui se déroule dans le Sud profond des États-Unis. Sans une psychologie fouillée, il est plutôt difficile de s'intéresser aux personnages et même s'ils demeurent en surface, le récit qui démarre très lentement surprend aisément dans sa seconde moitié, beaucoup plus maîtrisée et provocante. ***

dimanche 24 mai 2015

Film du jour: Creature from the Black Lagoon

Alors que son remake - avec Scarlett Johansson? - est en chantier, on revoit le Creature from the Black Lagoon de Jack Arnold avec ce même sentiment de fébrilité et d'humour. Il n'y a pas grand-chose à prendre au sérieux dans cette aventure où un monstre marin (parfois drogué!) s'en prend à des chercheurs, si ce n'est ce soin et ce respect de faire de la série B correctement. Les acteurs respectent le registre donné, la créature ne donne pas sa place et dans la musique utilisée, on reconnaît déjà l'endroit où s'est inspiré Jaws. ***

samedi 23 mai 2015

Film du jour: Carmen Jones

Il fallait beaucoup de talent et d'audace pour adapter Carmen en format jazz. Otto Preminger a réussi son pari avec Carmen Jones, une transposition riche où tous les personnages sont incarnés par des afro-américains. Parfois redondant et superficiel, le récit n'en demeure pas moins passionnant, et les comédiens s'acquittent de la tâche avec un réel talent. ***1/2

vendredi 22 mai 2015

Sorties au cinéma : Saint Laurent, Les mondes de Vincent, Welcome to Me, Poltergeist, Tomorrowland

S'il n'y a que cinq nouveautés au cinéma cette semaine au Québec, il y a un film à voir absolument et un autre à éviter de toute urgence.

Aux antipodes de la version de Jalil Lespert, Saint Laurent de Bertrand Bonello est une véritable oeuvre d'art qui contourne sans cesse le biopic usuel, utilisant ses images magnifiques qui ressemblent à des tableaux pour projeter le spectateur à cette époque de tous les excès (les années 70) et ainsi capter ces âmes humaines à la déroute. Oui, il y a bien quelques longueurs, sauf qu'elles sont utilisées pour exprimer le vide et les répétitions qui affligent le créateur vampirique, incarné avec justesse par Gaspard Ulliel. ****

Touchant documentaire sur la maladie mentale, Les mondes de Vincent de Rozenn Potin est un exercice sensible d'une soeur envers son frère. S'il y a quelques moments d'égarement, il est impossible de rester de marbre devant cet objet qui ne se sent pas le besoin de sortir de sa sphère intime et personnelle. ***

Kristen Wiig est hilarante dans le Welcome to Me de Shira Piven, satire cocasse de la télé-réalité. Le sketch s'étire un peu et son impact finit par se dégonfler avant la fin, sauf qu'il en fera rire plus d'un. ***

Davantage une comédie stupide qu'un suspense horrifique, le remake de Poltergeist par Gil Kenan et le producteur Sam Raimi sabote presque tout ce qui avait de bon dans la version originale, devenant un long métrage générique bien pâle à côté d'un Insidious. **

Premier échec du cinéaste Brad Bird (Iron Giant, Ratatouille, The Incredibles, Mission: Impossible 4), Tomorrowland est un ambitieux conte de science-fiction qui cherche à vendre un vieux manège du studio Disney. George Clooney tombe amoureux d'un enfant, les gags y sont extrêmement répétitifs et ringards et le scénario en forme de propagande religieuse s'avère extrêmement dangereux. Et oui, il est question de lavements de cerveaux, où les élus qui ont la foi/l'espoir sont les seuls à pouvoir accéder au royaume éternel qui est, évidemment, invisible aux yeux... *1/2

Film du jour: Limelight

Disponible chez Criterion depuis peu, Limelight est le dernier grand film de Charlie Chaplin. Oeuvre douce et mélancolique sur le passage du temps, le succès et les échecs, cette création un peu longue mais éblouissante a tôt fait de chavirer le coeur. Une lettre d'amour au cinéma ludique des années 20 et 30 où Chaplin et Buster Keaton s'offrent même un duo incroyable! ****1/2

jeudi 21 mai 2015

Film du jour: Spring

Présenté ce soir seulement à l'Excentris, Spring de Justin Benson et Aaron Moorhead ressemble beaucoup au Before Sunrise de Richard Linklater qui comporterait des éléments surnaturels et horrifiques. Un jeune homme en voyage en Italie trouve ainsi l'amour, mais sa nouvelle flamme n'est pas comme les autres... Très verbeux, peuplé de longs plans de marche et de réflexions sur le temps qui passe, le récit tient la route et intéresse plus souvent qu'autrement même s'il aurait pu être beaucoup plus profond et réussi. ***

mercredi 20 mai 2015

Film du jour: Tropical Malady

Peut-être bien le film le plus accessible d'Apichatpong Weerasethakul, Tropical Malady s'apparente à un récit en deux temps: une histoire d'amour entre deux jeunes gens et la quête d'un de ces hommes dans la forêt où rôdent les bêtes sauvages. Intense, fascinant, hypnotisant, avec son rythme unique et son atmosphère qui ne fait pas de quartier, voilà un long métrage qui a tout pour séduire longtemps et qui donne le goût de voir ce que le maître cinéaste a fait d'autre (et qui est, bien souvent, encore plus majeur). Sur les ondes de TFO aujourd'hui. ****