dimanche 17 février 2019

Les films préférés de... Guy Édoin

Des ses courts métrages remarqués à Ville-Marie où il filmait magnifiquement Monica Bellucci, en passant par son superbe Marécages, Guy Édoin s'est rapidement imposé sur la scène québécoise. Lors de la sortie de son nouveau film Malek (mon entrevue), je lui ai demandé quels étaient ses films préférés...

« Days of Heaven de Terrence Malick a été fondamental pour moi. C'est un film qui a été fondateur dans une imaginerie, dans la direction photo, la mise en scène. Interiors de Woody Allen est un film que je reviens souvent. Je dirais aussi tout d'Antonioni. Mais de là à en citer... Les jambes de Jeanne Moreau dans La Notte, hmmm! Sinon L'aventurra ça été un choc esthétique. Je pourrais aussi nommer des Bergman. Il y a tellement de films! »

Film du jour: Willow Springs

Souvent relégué dans l'ombre des Fassbinder, Wenders et Herzog, Werner Schroeter a grandement contribué à enrichir la Nouvelle vague allemande. Son oeuvre la plus fascinante est sans aucun doute Willow Spring, ce rêvé féministe éveillé qui se déroule dans le désert de Mojave et qui offre des images plastiques d'une beauté inouïe. Un opus insaisissable que l'on pourra voir ou revoir au Cinéma du Parc. ****

samedi 16 février 2019

Sorties au cinéma: Song of Granite, Pupille, Répertoire des villes disparues, Alita: Battle Angel, Artic, Astérix - Le secret de la potion magique

Il y a plusieurs nouveautés intéressantes cette semaine au cinéma afin d'oublier la neige et le froid.

Song of Granite: Cet incroyable biopic en noir et blanc de Pat Collins sur le chanteur irlandais Joe Heaney brouille avec délectation les genres, tentant de palper l'âme d'un homme et de son pays. Comme si Tarkovski faisait d'I'm Not There une prière. ****

Pupille: L'émotion coule à flot dans ce drame de Jeanne Herry sur l'adoption, où d'excellents comédiens font toute la différence. Évidemment, tout est une question d'être touché ou pas. ***1/2

Répertoire des villes disparues: Denis Côté retrouve l'énergie des beaux jours avec cette parabole fantastique sur le deuil et l'immigration. Sans être du même calibre que Les affamés, il y a suffisamment de matière intéressante pour qu'on résiste au rythme, un peu léthargique. ***1/2

Alita: Battle Angel: On s'attendait au pire de ce manga adapté au grand écran par James Cameron (production, scénario) et Robert Rodriguez (réalisation). Surprise! Les effets spéciaux et les scènes d'action décoiffent. Un bon divertissement, malgré une seconde partie moins convaincante. ***

Artic: On l'a déjà vu 1000 fois ce film de survie, qui se termine d'une façon totalement ridicule. Reste que la mise en scène de Joe Penna demeure efficace et que Mads Mikkelsen se dédie entièrement à la cause. ***

Astérix - Le secret de la potion magique: Supérieur au précédent épisode en 3D, ce dessin animé à nouveau signé Louis Clichy et Alexandre Astier amusera petits et grands avec ses références et ses clins d'oeil. Cela demeure toutefois très léger et oubliable. ***

Film du jour: Le don

En illustrant la pensée de l'auteur Lewis Hyde, Robin McKenna propose de revitaliser Le don dans nos sociétés capitalistes. Il le fait avec un documentaire soigné visuellement mais trop appuyé et lénifiant, entremêlant quatre quêtes de qualité très inégale. Avec un tel potentiel dramaturgique, le résultat aurait dû être bien plus puissant et mémorable. **1/2

vendredi 15 février 2019

Entrevue Pupille

Pour la sortie de l'émouvant Pupille, je me suis entretenu avec sa lumineuse actrice Élodie Bouchez. Mon entrevue se trouve dans les pages du journal Métro d'aujourd'hui.

Film du jour: Nuestro Tiempo

Le grand cinéaste mexicain Carlos Reygadas était de passage à la Cinémathèque québécoise pour présenter son nouveau film Nuestro Tiempo. Comme sur son précédent et mal-aimé Post Tenebras Lux, il explore ces cassures humaines qui existent lorsque les contradictions et le manque de communication prennent le dessus. Extrêmement travaillé formellement, ce très (trop) long effort s'enfarge parfois les pieds dans un symbolisme primaire, étant toutefois sauvé par ses élévations métaphysiques et sa façon assez unique de vouloir appartenir au monde. Fascinant, déstabilisant, irritant et exigeant... quoiqu'on commence un peu à s'ennuyer de l'immense maître de Lumière silencieuse et Japon qui est capable de mieux (ce que rappelle son introduction, sublime). ***1/2

jeudi 14 février 2019

Entrevue Astérix – Le secret de la potion magique

Plus tôt cette année se tenait à Paris les Rendez-vous d'Unifrance. J'en ai profité pour parler avec le réalisateur Louis Clichy de sa nouvelle animation Astérix - Le secret de la potion magique. Mon entrevue se trouve sur le site de Cineplex.