mardi 9 février 2016

Film du jour: 37°2 le matin

Dans les années 80, Jean-Jacques Beinex était le plus important cinéaste français, en compagnie de Leos Carax. Son chef-d'oeuvre 37°2 le matin demeure encore aujourd'hui une fresque indémodable sur la jeunesse, la liberté, les hauts et les bas de l'amour passion et les possibilités de l'existence. Fulgurant et poétique, porté par une incendiaire Béatrice Dalle, une photographie à couper le souffle et des choix musicaux à l'avenant, le long métrage enchante au plus haut point. ****

lundi 8 février 2016

Film du jour: Love is Colder Than Death

Pour son premier film Love is Colder Than Death, Fassbinder puise à même la Nouvelle Vague (principalement celui de Godard et Chabrol), créant un homme senti avec ses deux gangsters qui font les 400 coups avec leur amoureuse. Plus quelconque, l'intrigue répond à une structure infaillible, proche du théâtre de l'absurde qui se moque allègrement du capitalisme et de la bourgeoisie. Le résultat n'est pas toujours maîtrisé, mais il laisse percevoir un immense talent brut qui mérite seulement d'être affûté. ***

dimanche 7 février 2016

Sorties au cinéma : Fatima, Pride and Prejudice and Zombies, Mes ennemis

Il s'agit d'une semaine assez tranquille  au niveau des sorties au cinéma. Surtout en prenant soin d'éviter The Choice et en se gardant le très attendu Hail, Caesar! des frères Coen pour plus tard. Alors qu'est-ce qu'on va voir?

Certainement Fatima de Philippe Faucon, ce très beau film sur la difficulté de s'intégrer à une nouvelle société. Une oeuvre délicate et magnifiquement interprétée, avec une mise en scène subtile qui est toujours au service de son sujet. ***1/2

Dans un tout autre registre apparaît Pride and Prejudice and Zombies de Burr Steers, une parodie pas tout à fait au point qui se révèle chiche en moments vraiment drôles ou effrayants. Reste un long métrage qui fait l'impossible pour divertir et qui n'y parvient qu'à moitié. **1/2

Derrière les bonnes intentions de Mes ennemis de Stéphane Géhami de parler de solitude, d'amour et de vieillissement, le long métrage croule sous une construction défaillante, des comédiens inégaux et surtout un scénario qui aurait mérité d'être encore plus développé. **

Film du jour: Queen Kelly

Queen Kelly aurait pu être le plus grand film d'Erich von Stroheim. Un conte fabuleux sur un prince qui doit se marier avec une reine terrifique mais qui en pince plutôt pour une jeune femme d'un milieu simple. Sauf que le réalisateur a eu des différents avec sa vedette Gloria Swanson et le long métrage demeure inachevé. Une injustice profonde, surtout devant la somptuosité de la mise en scène et l'élaboration de quelques plans, parmi les plus beaux du septième art. ****

samedi 6 février 2016

Entrevue avec Stéphane Géhami pour Mes ennemis

Petit film indépendant sur la rencontre passionnelle de deux êtres éprouvés par l'existence, Mes ennemis est réalisé par le cinéaste Stéphane Géhami (En plein coeur). Un metteur en scène que j'ai rencontré plus tôt cette semaine et dont l'entrevue se retrouve dans les pages du Journal Métro.

Film du jour: Tangerines

Finaliste aux Oscars l'année dernière dans la catégorie du meilleur film en langue étrangère, Tangerines de Zaza Urushadze n'a jamais bénéficié d'une réelle sortie au cinéma au Québec avant d'aboutir directement en DVD. Le Centre Phi répare cette erreur en présentant ce soir cet excellent long métrage antiguerre sur un cultivateur de mandarines qui recueille chez lui deux soldats ennemis. La caméra souple, la musique délicate et la finesse de l'interprétation en font une oeuvre plus que recommandable. ****

vendredi 5 février 2016

Entrevue avec Philippe Faucon pour Fatima

Très intéressant drame familial sur la difficulté d'intégration d'une mère et de ses filles, Fatima a mérité le prestigieux prix Louis-Delluc à son réalisateur Philippe Faucon. J'ai rencontré le cinéaste lors de son passage à Montréal dans la foulée du dernier Festival du nouveau cinéma. Mon entrevue se trouve dans les pages du Journal Métro.