jeudi 26 avril 2018

Film du jour: Blackboard Jungle

Sorti en 1955, Blackboard Jungle de Richard Brooks a dû avoir fait craindre à plusieurs personnes la dégénérescence de la jeunesse américaine, tant la quête du héros professeur pour enseigner est toute sauf aisée. Et si le film a vieilli et qu'on l'a souvent copié au fil des années, cela ne l'empêche d'être toujours pertinent et, surtout, intéressant. La qualité de l'interprétation y est pour beaucoup, de Sidney Poitier en élève délinquant au très nuancé Glenn Ford et ses problèmes de conscience. ***1/2

mercredi 25 avril 2018

Portrait Dwayne Johnson

Pour l'ultime édition du défunt magazine québécois Cineplex, j'avais rédigé un portrait ludique de Dwayne Johnson. Cela parle de Rampage et de bien d'autres choses. C'est ici avant que les écrits ne disparaissent à jamais...

Film du jour: L'envers d'une histoire

Présenté ce soir au Cinéma du Parc dans le cadre des RIDM+, L'envers d'une histoire de Mila Turajlic est un documentaire qui allie le personnel au global dans sa façon de raconter le destin d'une mère et, invariablement, de la Serbie pendant l`ère communiste, sous le régime de Milosevic et des hasardeux beaux lendemains. Sensible et légitime, la démonstration ne manque pas d'étayer sur la fragilité de la démocratie et la nécessité de s'impliquer pour changer la donne. ***1/2

mardi 24 avril 2018

Nouveautés Blu-rayd/dvd: Paddington 2, Destierros, Hostiles, Certains de mes amis, La ferme et son État, Film Stars Don't Die in Liverpool, Maze Runner: The Death Cure, Hochelaga terre des âmes, Den of Thieves, Forever My Girl

La qualité est (généralement) au rendez-vous cette semaine au rayon des sorties dvd et blu-ray.

Paddington 2: Notre ours préféré est de retour avec une suite encore plus réussie que la précédente. Drôle et émouvante, cette aventure haute en couleur fera même oublier ses messages plus moralisateurs. ***1/2

Destierros: Quel documentaire évocateur de la part d'Hubert Caron-Guay, qui parle de la crise des migrants avec un traitement cinématographique qui ne laissera personne indifférent. ***1/2

Hostiles: Scott Cooper fait littéralement revivre le genre du western avec ce long-métrage violent et éclatant, qui séduit grandement par la force de ses thèmes et celui de ses personnages. ***1/2
Ma critique

Certains de mes amis: Ce documentaire de Catherine Martin sur l'art et l'amitié s'apparente à de véritables toiles où le regard fait éclater la beauté du geste. ***1/2

La ferme et son État: Après une fiction oubliable, Marc Séguin est de retour avec un joli documentaire sur l'environnement, qui marque davantage des points pour sa pertinence que pour sa valeur artistique. ***

Film Stars Don't Die in Liverpool: On a beau aimer d'amour Annette Bening, elle en fait beaucoup trop dans ce biopic mou et inconsistant sur une ancienne star hollywoodienne. **1/2

Maze Runner: The Death Cure: Ce troisième tome d'une populaire série pour adolescents ne fait que recycler sa matière première sans la moindre idée ou prise de risques. Au moins c'est divertissant... **1/2

Hochelaga, terre des âmes: Autant François Girard soigne le moindre petit détail de cette oeuvre ambitieuse, autant le scénario lourd et démonstrateur fait amplement soupirer. Dommage. **

Den of Thieves: Tous les clichés des films de casse sont à l'honneur dans cet ersatz de Heat. Surtout que c'est beaucoup trop long et convenu. Et dire qu'une suite est en chantier... **
Ma critique

Forever My Girl: Quelle romance imbuvable que ce désastre amoureux sur les secondes chances qui vire dans l'allégorie religieuse! Même la musique y est indigeste. *

Film du jour: Dead Man

Disponible à partir d'aujourd'hui chez Criterion, Dead Man est la quintessence du cinéma de Jim Jarmusch. Une oeuvre méditative qui ne finit plus de résonner, visuellement splendide, dont la musique de Neil Young offre l'errance nécessaire à cette odyssée incroyable dans les racines américaines. Johnny Depp y est parfait et on s'y replonge toujours avec le même bonheur, la même volupté. ****

lundi 23 avril 2018

Entrevue Qu'importe la gravité

Surprenant documentaire québécois sur une amitié insolite et le désir de planer dans les airs de ses êtres pour s’affranchir de son corps, Qu'importe la gravité de Matthieu Brouillard prend l'affiche aujourd'hui. Je me suis entretenu avec le réalisateur qui est également un célèbre artiste visuel et mon entrevue se trouve dans le journal Métro d'aujourd'hui.

Film du jour: The Simpsons Movie

Série culte par excellence, The Simpsons a eu son film qui a pris l'affiche il y  a déjà plus de dix ans. Le résultat, sans être transcendant, est particulièrement amusant, alors que la formule satirique fonctionne à plein régime. Oui, le charme n'est pas tout à fait le même, le ton s'avère plus gentil et la finale ne peut que décevoir par sa facilité. Mais comme passage de la télévision au cinéma, il s'est fait bien, bien pire. ***