mardi 24 août 2010

Satoshi Kon: 1963-2010


Triste nouvelle pour les admirateurs d'animations japonaises, et de septième art tout court. Un des plus grands maîtres, Satoshi Kon, est décédé aujourd'hui à l'âge de 47 ans d'un cancer.

Il laisse dans le deuil une cinématographie considérable et unique qui aurait très bien pu s'enrichir de nombreux autres chefs-d'oeuvre. Dès Perfect Blue en 1998, il jouait avec brio des codes du suspense à la Hitchcock et Lynch, fascinant et déstabilisant au passage.

Sur son meilleur opus Millenium Actress, il livrait une des plus formidables histoires d'amour du cinéma, jonglant avec la notion de réalité, l'enracinant dans l'histoire profonde du Japon.

Cinéaste social à la Ozu sur Tokyo Godfathers, il atteignait à nouveau le nirvana avec la série Paranoia Agent, un autre classique du 21e siècle, où il s'intéressait aux comportements du genre humain.

Avec le renversant Paprika, il offrait un Inception avant son temps, plongeant le cinéphile dans des univers incroyables où tout pouvait arriver. Un rêve dont personne ne peut se sortir indemne.

Le réalisateur travaillait sur The Dream Machine. Peu importe la valeur de ce testament, probablement le film le plus attendu de 2011, voilà un nom à graver parmi les plus grands, au moins tout juste à côté de celui d'Hayao Miyazaki. Une grande perte pour tout le monde...

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire