mercredi 3 août 2011

Fantasia: Bas-fonds


Bas-fonds d'Isild Le Besco est l'exemple parfait du film qui ferait tout pour déranger. Il y a trois héroïnes antipathiques qui commettent des larcins graves, beaucoup de violence physique et psychologique, une fixation sur le sexe, un regard politiquement incorrect sur la marginalité, etc. Des éléments qu'un Bruno Dumont aurait transformés en opus. Mais pas ici. Tout y est appuyé, superficiel, inutilement démesuré, autant les situations que la narration pseudo poétique et, surtout, le jeu terriblement mauvais des comédiennes. À éviter pour sa propre santé mentale.

Horaire

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire