vendredi 10 décembre 2010

Black Swan, Les Fros, The King's Speach, The Tourist, The Chronicles of Narnia - The Voyage of the Dawn Treader


Une semaine de films très américains - et même québécois - avec la sortie d'un des meilleurs longs métrages hollywoodiens de l'année.

En compagnie d'Inception, Black Swan de Darren Aronofsky fait partie de la crème du cinéma de nos voisins du sud. Il faut avouer que ce récit intriguant et fascinant sur une danseuse de ballet risque de faire sensation à la prochaine cérémonie des Oscars, seulement pour la prestation incroyable de Natalie Portman. Si les médias s'emportent dans tous les sens (dans un autre article de mauvaise fois, le 24 Images le décrit comme un des pires navets misogynes de l'année, alors que Médiafilm lui accorde un rare -2- pour remarquable), il s'agit d'une oeuvre à voir absolument, seulement pour noter comme le réel peut justement devenir irréel et cauchemardesque à force de bonnes intentions.
Critique

Intéressant documentaire sur la mémoire, l'identité collective et les racines du Nord québécois, Les fros de Stéphanie Lanthier aurait mérité une réalisation plus soignée et unique. En attendant que cela arrive sur les prochains efforts, pourquoi ne pas prendre plaisir de ce document sympathique et instructif sur ces gens d'ici et d'ailleurs qui décident d'aller travailler dans les forêts de la Belle Province?

Un vent de rumeurs déferle sur The King's Speach, le nouveau projet de Tom Hooper. Classique et académique de la première à la dernière image, cette histoire d'amitié entre un roi qui bégaye et l'homme qui va l'aider à s'améliorer vaut surtout pour le jeu de ses interprètes, Colin Firth, Geoffrey Rush et Helena Bonham Carter. Mieux vaut alors demeurer au premier degré, car en creusant un peu, il n'y a rien de particulièrement inédit ou même de très profond qui ressort de l'essai.

Pour les gens qui veulent un simple et agréable divertissement sans se prendre la tête inutilement voudront jeter un coup d'oeil à The Tourist, l'adaptation américaine d'Anthony Zimmer par Florian Henckel von Donnersmarck (La vie des autres). Bien que la mince prémisse d'un pauvre touriste qui se fait embarquer dans une histoire tordue par une mystérieuse inconnue soit bourrée d'invraisemblances, il est possible d'en soutirer un certain plaisir, notamment par le jeu désinvolte de Johnny Depp, la présence impériale d'Angelina Jolie et les jolies cartes postales de l'Italie
Critique

À chaque nouvel épisode, la série des Narnia perd singulièrement de l'intérêt et de son charme. C'est le cas de ce troisième tome The Voyage of the Dawn Treader qui ramène nos héros enfants dans ce fabuleux royaume où les animaux peuvent parler. Même s'il y a de jolies batailles et d'agréables effets en trois dimensions, le scénario et les dialogues tournent rapidement à vide malgré le changement de réalisateur (le pourtant talentueux Michael Apted).
Critique

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire