mardi 9 mars 2010

Les plages d'Agnès, Up in the Air et autres sorties DVD


Yeah, Avatar s'est fait descendre par le petit film indépendant réalisé par une femme! Une douce vengeance pour cette jolie journée de la femme du 8 mars. Pour célébrer, c'est le temps d'aller louer ce film en ce mardi où de nombreuses nouveautés prennent l'affiche. Mais quoi voir dans le lot?

Le seul vrai impératif est le merveilleux documentaire d'Agnès Varda Les plages d'Agnès. Un testament drôle et fascinant, en forme de jeux de miroirs, qui en dit long sur l'incroyable parcours de la cinéaste.

Les restants des Oscars sont déjà là. Très bon concept, acteurs merveilleux mais finale catastrophique: voilà le meilleur moyen de résumer le surestimé Up in the Air de Jason Reitman. Pour le Precious de Lee Daniels (Oscar de la meilleure actrice de soutien pour Mo'nique), c'est encore plus simple: un lourd et écrasant mélo, pas particulièrement bien fait, qui n'existe que grâce au brio de ses interprètes.

Dans la catégorie «ils reviennent en force sans nécessairement offrir leur meilleur travail», il y a Michael Moore qui sait néanmoins faire rire et pleurer dans son très divertissant Capitalism - A Love Story sur les dérives de l'économie américaine, et Robert Guédiguian et son peu nuancé mais tout de même efficace L'armée du crime sur les nombreux résistants pendant la Seconde Guerre mondiale.

Du côté «aurait pu faire mieux», l'animation Planet 51 fait sourire, sauf qu'elle s'adresse davantage aux jeunes enfants qui rêvent de voyager dans l'espace. Ce n'est pas le cas de Go Fast où le metteur en scène Olivier Van Hoofstadt n'arrive pas à exploiter sa très prometteuse première partie et son duo de choc (Roschdy Zem et Olivier Gourmet), offrant au final un banal long métrage d'action.

Les amateurs de gros mélo, de chiens et de Richard Gere seront au septième ciel devant Hachiko: A Dog's Story de Lasse Hallström où un être à quatre pattes passe son existence à attendre son maître. Beaucoup de sirop et de miel à l'horizon, mais bon, pourquoi pas pour l'anniversaire de maman?

Tant que tout un chacun ne s'intéresse pas à l'épouvantable Old Dogs de Walt Becker avec les ignobles Robin Williams et John Travolta qui passent leur temps à faire la morale sans jamais faire rire. Le comble du ridicule. Et de la platitude.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire