vendredi 23 juin 2017

Sorties au cinéma: The Bad Batch, Beatriz at Dinner, Québec My Country Mon pays, Chasing Trane: The John Coltrane Documentary, L'embarras du choix, The Colossal Failure of the Modern Relationship

Si le nouvel épisode des Transformers risque à nouveau de fracasser le box-office, de plus petites créations beaucoup plus intéressantes prennent l'affiche dans les salles de cinéma.

The Bad Batch: Après son savoureux A Girl Walks Home Alone at Night, la cinéaste Ana Lily Amirpour est de retour pour un nouveau mélange infernal de genres (western, romance et cannibalisme!). Exigeant et parfois confus, voilà un objet hypnotisant, doté d'une mise en scène éblouissante. ***1/2

Beatriz at Dinner: C'est une véritable radioscopie de la société d'aujourd'hui (égoïsme, capitalisme, Trump) que propose Miguel Arteta avec ce film surprenant, pas très subtil mais mené avec brio par Salma Hayek. ***

Québec My Country Mon pays: Le Québec d'hier et d'aujourd'hui vu par le regard anglophone. Bien que personnel et sans doute libérateur, cet exercice s'affranchit difficilement d'une forme télévisuelle. Et le cours d'Histoire devient intéressant que tardivement, lorsque le réalisateur John Walker propose enfin des pistes qui sortent de l'ordinaire. Dommage qu'elles soient parfois trop simplistes ou naïves. **1/2

Chasing Trane: The John Coltrane Documentary: Autant Coltrane était un virtuose, autant cet effort de John Scheinfeld est conventionnel, enterrant sa musique par une voix hors champ. Seulement pour les néophytes. **1/2

L'embarras du choix: Spécialiste de la comédie «aussitôt vue aussitôt oubliée», Éric Lavaine revient avec une production rarement digeste sur une femme qui est incapable de prendre une décision. Quelques gags potables sont perdus dans une tonne de clichés et d'hystérie. ** 

The Colossal Failure of the Modern Relationship: Disponible en vidéo sur demande, cette «comédie» sans rythme, trop longue et jamais drôle de Sergio Navarretta ressemble à une sitcom gonflé. Un autre désastre «cinématographique» du Canada anglais. *

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire