lundi 28 décembre 2015

Top 50 de 2015 (partie 3)


30. A Girl Walks Alone at Night. Un film unique et contemplatif qui évoque le western, les vampires et le noir et blanc de Jarmusch. D'une beauté singulière.

29. It Follows. Un suspense horrifique qui aurait rendu fou de joie John Carpenter. La réalisation est étonnante et la trame sonore, à acheter de toute urgence. Critique

28. Phoenix. Un drame allemand moralement important et terriblement bien interprété. Comme si Fassbinder avait refait Les yeux sans visage.

27. Jafar Panahi's Taxi. Une tragi-comédie d'un des plus grands cinéastes iraniens, qui est à la fois une ode au cinéma et à la liberté. Critique

26. Trois souvenirs de ma jeunesse. Une des plus belles histoires d'amour de l'année, gracieuseté d'Arnaud Desplechin. Critique

25. Inherent Vice. Une oeuvre de drogué de la part de Paul Thomas Anderson qui devient meilleur à chaque nouveau visionnement. Attention: rire autant risque d'amener dans un état second. Critique

24. Les démons. Une premier fiction étonnante de la part de Philippe Lesage qui signe LE long métrage québécois de l'année.

23. Mad Max: Fury Road. George Miller prouve qu'il est possible de révolutionner le film d'action avec ce spectaculaire exercice de style qui fracasse tout sur son passage. Critique

22. The Look of Silence. Un complément encore plus bouleversant au déjà excellent documentaire The Act of Killing. Le cinéma comme acte de thérapie et de vengeance? Peut-être bien.

21. Comme un avion. Une comédie française qui sort de nulle part et qui enivre par son humour spirituel qui est si vrai, si riche et si fin. Une véritable surprise.

La 4e partie sera publiée demain!

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire