mardi 1 décembre 2015

Nouveautés en DVD et Blu-ray : La terre et l’ombre, Tokyo Tribe, Mississippi Grind, Anatomie d’un double crime, Marie Heurtin, Goodnight Mommy, What We Did On Our Holiday, Le père Noël, Transporter Refueled, Le mirage

Déjà décembre et les sorties en DVD et en Blu-ray ne ralentissent pas.

Lauréat de la prestigieuse Caméra d'Or, La terre et l'ombre de César Acevedo est un étonnant film sur une famille qui se rapproche au moment le plus insoupçonné. Essentiel et tout simplement magnifique. ****

Comme ses derniers divertissants, Tokyo Tribe est un Sion Sono réjouissant dans sa multiplication des mélodies et des plans séquences, mais l'ensemble finit rapidement par lasser. ***

Malgré une introduction qui laisse à désirer, Mississippi Grind de Ryan Fleck et Anna Boden s'avère un jubilatoire voyage pour deux nouveaux amis d'infortune. ***

Bien qu'il ressemble à tous ces suspenses efficaces qui sont sortis ces dernières années (True Detective en tête), Anatomie d'un double crime d'Alberto Rodriguez sort du lot grâce à sa réalisation soignée. ***

Joli petit film sur Soeur Marie Heurtin, l'effort assez classique qu'en a tiré Jean-Pierre Améris touche une corde sensible grâce aux jeux de ses touchants interprètes. ***

Goodnight Mommy de Severin Fiala et Veronika Franz cherche tellement à provoquer façon Haneke qu'il en devient un peu lassant. Quelques scènes marquent toutefois les esprits. **1/2

Conventionnel de A à Z, la comédie familiale What We Did On Our Holiday d'Andy Hamilton et Guy Jenkin se laisse amadouer à petite dose grâce à ses charmants comédiens. Mais encore là... **1/2

Tahar Rahim en Père Noël? Ce n'est même pas l'idée la plus affligeante de ce conte moralisateur d'Alexandre Coffre, qui présente un des garçons les plus irritants du cinéma moderne. *1/2

Film d'action bâclé et inopérant, Transporter Refueled de Camille Delamarre n'en finit plus de ressasser les mêmes clichés ridicules et primaires. *1/2

Grand succès au box-office québécois, Le mirage de Ricardo Trogi n'en demeure pas moins une daube de  très mauvais goût qui légitime pratiquement la société de consommation et le viol. Ouache! *1/2

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire