dimanche 27 décembre 2015

Top 50 de 2015 (partie 2)


40. Mistress America. Noah Baumbach signe une autre comédie spirituelle qui est encore plus raffinée que While We're Young qui a également pris l'affiche en 2015.

39. Corbo. Un film politisé haletant de la part de Mathieu Denis, qui confirme le talent de jeunes acteurs prometteurs tout en prenant de l'assurance au niveau de la mise en scène. Critique

38. Félix et Meira. L'oeuvre de la consécration pour Maxime Giroux qui se veut plus accessible sans pour autant sacrifier la qualité de son histoire et de sa réalisation. Critique

37. Ex Machina. De la science fiction minimaliste qui est relevée par un script étonnamment solide, une atmosphère d'enfer et de solides interprètes. Et quelle danse de la part d'Oscar Isaac! Critique

36. Timbuktu. Les affres de la violence et de l'injustice dans toute leur laideur et leur poésie. Un contraste qui élève l'âme en un rien de temps.

35. Clouds of Sils Maria. Un hymne aux actrices et au cinéma de la part d'Olivier Assayas qui donne des rôles immenses à Juliette Binoche et à Kristen Stewart. Critique

34. Hagagenet (L'institutrice). Les bonnes intentions se transforment en cauchemar dans ce très solide film israélien qui célèbre les vertus du talent.

33. Le profil Amina. Le vrai et le faux devient indissociable dans cette très belle histoire d'amour au temps du numérique de la part de Sophie Deraspe.

32. Gett, le procès de Viviane Amsalem. Toute l'absurdité et la tragédie du système judiciaire israélien vécue par l'impeccable Ronit Elkabetz, symbole par excellence des femmes opprimées. Critique

31. 99 Homes. La dernière crise économie passée dans le tordeur de Ramin Bahrani, un des metteurs en scène les plus intéressants de son époque. Michael Shannon y est grandiose. Critique

La 3e partie sera publiée demain!

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire