jeudi 29 décembre 2016

Les 10 meilleurs films de 2016 qui n'ont jamais pris l'affiche au Québec

Le milieu de la distribution est difficile et le Québec ne fait pas exception, alors que quelques-uns des meilleurs films de l'année sont présentés uniquement en festivals ou lors d'occasions uniques. Voici 10 longs métrages qu'il faut voir à tout prix et qui méritent absolument un distributeur local...

A Lullaby to the Sorrowful Mystery / The Woman Who Left
Les opus de Lav Diaz ne sortent jamais sur notre territoire. Le premier est une fascinante fresque de 8 heures. Le second, une création extraordinaire de 4 heures qui risque de changer à jamais votre perception du cinéma.

Bitter Money / Ta'ang
Devant la situation sociale et politique actuelle, les documentaires de Wang Bing sont d'autant plus importants. En voilà deux nouveaux qui coupent littéralement le souffle.

Those Who Feel the Fire Burning
On pense ici à Fuocoammare mais avec un surplus de poésie. De l'art comme il s'en fait peu, gracieuseté de Morgan Knibbe.

Creepy
Lorsque le grand Kiyoshi Kurosawa retourne au film horrifique, cela donne des frissons à la tonne. L'exemple idéal de la mise en scène parfaite.

The Wailing
On tremble également devant cette folie signée Na Hong-jin qui révolutionne littéralement le long métrage d'exorcisme.

No Home Movie
Voilà un projet personnel et nécessaire de la regretté Chantal Akerman, qui conclut une filmographie hors du commun.

We Are the Flesh
On a encore des visions en repensant à ce cauchemar iconoclaste d'Emiliano Rocha Minter, qui prend des risques fous pour livrer une immense expérience de cinéma.

The Childhood of a Leader
Le coeur bat toujours la chamade en réécoutant la trame sonore de ce suspense démentiel, première réalisation du talentueux Brady Corbet qui met en vedette Bérénice Bejo et Robert Pattinson.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire