samedi 7 mai 2011

Kaboom, The Bang Bang Club, Le sentiment de la chair, Thor, The Conspirator, Something Borrowed


Les films généralement intéressants prennent l'assaut des salles de cinéma. Quoi allez voir? Tout dépend des goûts.

Poursuivant sa réflexion sur l'adolescence, Greg Araki accouche de Kaboom, un long métrage fou, fou, fou qui mélange fin du monde, sexe et créatures étranges. Délirant du début à la fin pour ce grand petit opus qui a failli aboutir directement en dvd.

Film de fiction sur les photographes de guerre, The Bang Bang Club de Steven Silver s'inspire de faits réels s'étant déroulés pendant l'Apartheid. Plus pertinent sur un point de vue humain que politique, notamment grâce à la forte interprétation de Ryan Phillippe et de Taylor Kitsch.
Critique

Deux amants cherchent à se connaître à fond dans Le sentiment de la chair, une inquiétante oeuvre clinique de Roberto Garzelli qui est portée par le jeu intense d'Annabelle Hettmann et de Thibault Vinçon. Faut le voir pour le croire.

Kenneth Branagh réussit son pari d'être à la fois divertissant et pas stupide avec son Thor, une adaptation mouvementée et parfois hilarante d'une bande dessinée. Même si la trois dimensions ne sert à rien et que le récit est un peu long, les combats se veulent particulièrement décoiffant.
Critique

En s'intéressant au procès d'une femme impliquée dans le meurtre d'Abraham Lincoln, Robert Redford en soutire The Conspirator, un effort un peu poussiéreux et verbeux mais bien fait qui bénéficie grandement de la présence de Robin Wright.
Critique

La seule vraie déception de la semaine est Something Borrowed de Luke Greenfield sur les déboires d'une femme qui décide de briser le mariage de sa meilleure amie en lui soutirant son fiancé! Réalisation affligeante, morales inquiétantes, interprétation inégale, situations parsemées de clichés et romance (et humour) inopérants sont au menu de cette production qui s'oubliera rapidement.
Critique

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire