vendredi 29 avril 2016

Film du jour: Far from the Madding Crowd (1967)

De toutes les adaptations cinématographiques ou télévisuelles du roman classique Far from the Madding Crowd de Tom Hardy, la version qu'en a tirée John Schlesinger est la plus satisfaisante. Il y a un véritable souffle épique qui se dégage de cette fresque romanesque de près de 3 heures, où la magnificence des images contraste avec le désarroi amoureux de l'héroïne qui cherche à s'émanciper dans un monde d'hommes tout en suivant son coeur. L'interprétation est à l'avenant, la réalisation souvent spectaculaire et il y a une séquence - lorsque Terence Stamp cherche à impressionner Julie Christie à l'épée - qui est particulièrement mémorable. De quoi oublier la tiède transposition de 2015 de Thomas Vinterberg. ****

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire