vendredi 31 mars 2017

Sorties au cinéma: L'économie du couple, La fille de Brest, Ghost in the Shell, Les arts de la parole, The Zookeeper's Wife

Le drame est à l'honneur cette semaine au niveau des nouveautés au cinéma...

Cela commence en force avec L'économie du couple, le fabuleux nouveau film de Joachim Lafosse. Il s'agit d'une oeuvre très maîtrisée sur une séparation qui s'éternise. Avec ses comédiens exceptionnels, sa réalisation assurée (posée pour certains) qui laisse la place au temps d'exister et son scénario subtilement fignolé, on ne s'y ennuie pas une seule minute et on en redemande même. ***1/2

C'est toute une histoire vraie qui se trouve derrière La fille de Brest: celle d'une pneumologue qui s'est battue pour bannir un médicament. Mené avec vivacité et intensité, le récit généralement intéressant finit par se brûler en abusant des excès. C'est le cas notamment du personnage principal qui finit par taper sur les nerfs malgré la fine composition de Sidse Babett Knudsen. Même si c'est un peu gros, le nouveau Emmanuelle Bercot ne manquera pas de faire réagir. ***

On pouvait craindre le pire devant l'adaptation cinématographique de Ghost in the Shell. Sans être désastreuse, cette transposition ne comporte ni l'âme ni les élans philosophiques et existentiels du manga et de l'animation japonaise. Reste une superproduction visuellement extraordinaire et un peu moins bête que la moyenne, quoi doit beaucoup à ses vedettes (Johansson, Kitano, Binoche). Avec un metteur en scène plus inspiré que Rupert Sanders, cela aurait pu rivaliser avec Blade Runner... **1/2

Nouveau long métrage singulier de la part d'Olivier Godin, Les arts de la parole s'amuse à aller dans tous les sens et de convoquer les personnages les plus incroyables. Cette originalité folle finit toutefois par tomber au neutre à mi-chemin, pour mieux repartir par la suite. On reconnaît là le style unique de ce jeune créateur talentueux, même si l'ensemble n'est pas aussi achevé que son précédent Nouvelles, nouvelles. **1/2

Jessica Chastain a l'habitude de sauver des films du naufrage. Elle est d'ailleurs le meilleur élément de The Zookeeper's Wife de Niki Caro qui retrace l'histoire vraie d'un couple polonais qui a caché des personnes juives pendant la Seconde Guerre mondiale. Autant le sujet est essentiel, autant le traitement conventionnel n'amène absolument rien de particulier au projet. Ce n'est ni bon ni mauvais, seulement un peu ennuyant. **1/2

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire