samedi 4 juillet 2015

Sorties au cinéma : Un pigeon perché sur une branche philosophait sur l’existence, Le bruit des arbres, Infinitely Polar Bear, Dope, Elle l’adore

Avec les gros canons américains (Terminator 5 et Magic Mike XXL) qui ont pris l'affiche en milieu de semaine, les titres réguliers ont enfin la chance de se faire valoir un peu. Et dans ces quelques sorties, une superbe fresque sort du lot.

C'est avec humour noir, empathie et un sens de la mise en scène incroyable que Roy Andersson continue de disséquer l'humanité avec son bien nommé Un pigeon perché sur une branche philosophait sur l'existence. Un grand opus à ne manquer sous aucun prétexte. ****

Présenté ce lundi à Karlovy Vary, Le bruit des arbres est ce très beau film de François Péloquin sur un adolescent turbulent de la région qui ignore de quoi sera fait son avenir. Porté par un engagement sans concession, un jeu senti d'Antoine L'Écuyer et de Roy Dupuis et une réalisation maîtrisée, il s'agit là d'une découverte qui vaut son pesant d'or. ***1/2

Récit autobiographique sur son père maniaco-dépressif, Infinitely Polar Bear de Maya Forbes est un premier film sincère, appuyé mais très bien défendu par des comédiens épatants, dont le toujours formidable Mark Ruffalo. ***

Remarqué à Sundance et à Cannes, Dope de Rick Famuyiwa est une comédie très légère sur un étudiant qui tente de se sortir d'un mauvais pas s'il veut être admis à l'université. Avec ses clins d'oeil aux années 90 et sa bonne humeur communicative, cet effort s'avère sympathique, faute de mieux. ***

Même si les acteurs sont étincelants, un long métrage peut mordre la poussière. C'est ce qui arrive à Elle l'adore de Jeanne Herry, une comédie policière mal assumée et complètement invraisemblable où une fan vient à la rescousse de son idole. C'est souvent malhabile et pas très bien réalisé malgré les performances justes de Sandrine Kiberlain et de Laurent Lafitte. **

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire