lundi 30 janvier 2012

Film du jour: Désert rouge

Michelangelo Antonioni n'est pas un grand maître du cinéma pour rien. Ses films énigmatiques fascinent complètement. Ses univers troubles hantent et dérangent tout à la fois. Et c'est un des experts pour faire éclater les structures conventionnelles, faisant avancer ses récits autrement. C'est justement sa façon de procéder dans Désert rouge où il suit une femme névrosée dans un lieu en plein changement. L'essentiel se trouve toujours à côté de la route, dans ces moments où l'action se fait rare et où la réflexion atteint son point culminant. C'est ce qui fait de ce long métrage un chef-d'oeuvre si éclatant, alors que la peinture de la vie et du septième art ne forme qu'un, créant une entité propre qu'il est possible de voir et de revoir des dizaines de fois. *****

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire