mercredi 25 juillet 2012

DVD: Detachment, Keyhole, Jiro rêve de sushi, Footnote, La permission de minuit, Angèle et Tony, Salmon Fishing in the Yemen, Art/Crime, StreetDance 2

Pendant que The Dark Knight Rises est la sensation de l'heure (une critique à ce sujet devrait être publiée d'ici la fin de semaine), les sorties dvd et blu-ray se déroulent normalement...

Detachment: Sorte de Monsieuz Lazhar américain, ce film du créateur de American History X surprend par la qualité de sa réalisation, l'acuité de ses thèmes et la performance magistrale d'Adrian Brody. ***1/2

Keyhole: Guy Maddin revient avec un nouveau délire qui mélange fantômes, polar, cauchemars et fantasmes. Pas son meilleur opus, mais un titre qui mérite tout de même le détour. ***1/2

Jiro rêve de sushi: Plat exquis sur un célèbre cuisinier japonais, ce documentaire de David Gelb donne l'eau à la bouche et enchante les oreilles avec son excellente trame sonore. ***1/2

Footnote: La famille est au coeur de cet essai verbeux de Joseph Cedar qui fait tout ce qui est en son pouvoir pour faire rire. Sans crier au génie, il faut avouer que sa mission est réussie. ***

La permission de minuit: L'amitié entre un dermatologue et un adolescent séduit dans ce drame de Delphine Gleize où Vincent Lindon donne le meilleur de lui-même. ***

Angèle et Tony: Social et romance font bon ménage dans ce premier long métrage d'Alix Delaporte qui peut compter sur d'excellentes prestations de Clotilde Hesme et de Grégory Gadebois. ***

Salmon Fishing in the Yemen: Même si le dernier effort de Lasse Hallstrom va dans tous les sens (satire, comédie romantique, thriller politique, etc.), le résultat est loin d'être désagréable. ***

Art/Crime: Documentaire sur Rémy Couture, ce maquilleur d'effets spéciaux qui a été arrêté par la police pour des raisons obscures, l'ensemble par rapidement dans tous les sens, cernant un peu superficiellement la liberté d'expression et de création. **1/2

StreetDance 2: Chorégraphies ennuyantes, histoire stupide et morales à la clé sont encore à l'honneur dans cette fantaisie extrêmement sucrée qui donne rapidement mal à la tête. *1/2

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire