samedi 10 mai 2014

Nouveautés au cinéma : Under the Skin, Le temps de l’aventure, Le médecin de famille, La Playa D.C., Fed Up, Michael Kohlhaas, Finding Vivian Maier, Anne des vingt jours, Legends of Oz – Dorothy’s Return

Quelle semaine impressionnante de cinéma avec au moins cinq nouveaux longs métrages qui méritent le détour! En plus de Locke qui est notre film du jour, voici également ce qui prend l'affiche cette semaine (et encore, on n'a pas vu Neighbors et Le semeur, mais on promet de se rattraper pour le DVD).

Fascinant et impénétrable essai sur une extraterrestre prédatrice qui «dévore» des hommes, Under the Skin de Jonathan Glazer est une oeuvre non-conventionnelle, hypnotisante par ses images et sa trame sonore, et dont le récit obscur facilitera les nombreux visionnements. Dans le rôle principal, Scarlett Johansson trouve son meilleur rôle en carrière. ****

Il ne s'en fait plus des romances comme Le temps de l'aventure. La mise en scène vivante de Jérôme Bonnell est parfaitement en phase avec le jeu d'Emmanuelle Devos, qui trouve là la somme de tous ses personnages déjà incarnés à l'écran. Son duo avec le trop rare Gabriel Byrne fait des flammèches, rappelant que l'amour, même trop court, est la plus belle des bénédictions. ***1/2

Histoire édifiante qui mélange le politique (l'exode de nazis après la Seconde Guerre mondiale, la recherche de la race parfaite) et le personnel (une amitié ambiguë entre un docteur et une adolescente), Le médecin de famille de Lucia Puenzo (XXY) est un opus tendu comme on les aime. ***1/2

Premier long métrage très maîtrisé, La Playa D.C. de Juan Andrés Arango Garcia suit le destin d'un jeune homme dans les rues de Bogota. On est soufflé par la réalisation souple, le style criant de vérité et cette façon d'éviter tout misérabilisme. ***1/2

Documentaire un brin sensationnaliste mais toujours intéressant et pertinent sur le sucre et l'obésité, Fed Up de Stephanie Soechtig parvient à sensibiliser à l'aide de témoignages probants et d'un montage aéré. Dans le genre, c'est pas mal. ***

Présenté l'année dernière en compétition officielle à Cannes, Michael Kohlaas d'Arnaud des Pallières est un drame au souffle épique sur un homme qui met un pays à feu et à sang pour se venger d'une humiliation. Les images magnifiques et la composition viscérale de Mads Mikkelsen tentent de coexister avec un traitement austère, soutenu et violent mais au final un peu redondant. Ragtime de Milos Forman reprenait ce thème avec beaucoup plus de brio. ***

Documentaire incroyable sur une photographe décédée qui devient célèbre après qu'un inconnu ait découvert ses croquis, Finding Vivian Maier de John Maloof et Charlie Siskel semble être arrangé avec les gars des vues. Pourtant, il est difficile de ne pas être diverti avec tous les témoignages savoureux qui y figurent. ***

Michel Langlois fait toujours le même film. Il est continuellement question d'une famille qui a marqué sa vie et du spectre d'Anne Hébert. Anne des vingts jours qui raconte sa rencontre avec la grande poétesse québécoise ne fait pas exception. Le résultat n'est cependant pas à la hauteur d'un Mère et monde tant le traitement est narcissique et que la réalisation manque de pep. **1/2

Une suite animée au classique Wizard of Oz où Dorothy et Toto retourne à Oz? Pourquoi pas. Malgré tout son bon vouloir, son action, sa 3D et ses chansons, il n'y a rien de vraiment mémorable ou même de recommandable qui ressort du Legends of Oz - Dorothy's Return de Will Finn et Dan St. Pierre. À ce chapitre, mieux vaut revoir l'antépisode concocté par Sam Raimi l'année dernière. **

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire