mardi 19 mars 2013

DVD : À perdre la raison, Zero Dark Thirty, De rouille et d’Os, L’enfant d’en haut, This is 40, Hemel, Le fils de l’autre, Mars & Avril, Les Misérables, The Hobbit, Et si on vivait tous ensemble ?

Les excellents films sont nombreux cette semaine avec la sortie de trois très grandes fresques.

Il y a tout d'abord le bouleversant À perdre la raison de Joachim Lafosse qui fera pleurer encore et encore. Émilie Dequenne hante dans ce rôle d'une mère dépassée par les évènements. ****

Puis il y a l'excellent Zero Dark Thirty de Kathryn Bigelow qui demeure un des meilleurs films américains de la dernière année. Plombée par une fausse polémique sur la torture, ce récit incendiaire est à voir absolument tant sa maîtrise formelle est immense. ****

Il y a finalement De rouille et d'os qui, sans être un grand Jacques Audiard comme l'était Un prophète, demeure un mélo à l'américaine de grande qualité. Oui, Marion Cotillard s'est fait voler un Oscar. ****

Un brin moins essentiel mais tout de même très intéressant est L'enfant d'en haut d'Ursula Meier qui, à l'instar de son Home, explore à nouveau les relations familiales ambigus. Les interprètes sont excellents. ***1/2

On s'amuse beaucoup devant This is 40 de Judd Apatow qui analyse l'effritement chez le couple. C'est trop long et moralisateur, mais on y rit parfois aux larmes. Et l'édition Blu-ray ne manque pas de pertinents suppléments. ***

Les amateurs du cinéma de Pialat voudront jeter un coup d'oeil à Hemel de Sacha Polak, un récit à part sur une jeune femme qui se définit par le sexe. Un premier film pas toujours au point mais très particulier. ***

Il y a de belles intentions derrière Le fils de l'autre de Lorraine Lévy qui cherche à créer un discours entre Israël et les territoires occupés. Les ficelles sont grosses, sauf qu'on finit tout de même par embarquer. ***

Plus que dans Mars & Avril de Martin Villeneuve, un essai de science-fiction qui est aussi magnifique visuellement que pauvre sur le plan du scénario. On sent toutefois un réel talent au niveau des idées. **1/2

C'est un peu la même histoire pour Les Misérables de Tom Hooper qui en met plein la vue mais qui déçoit par sa redondance, ses effets kitchs et appuyés. Et dire qu'Anne Hathaway a remporté un Oscar alors qu'elle ne fait que pleurer... **1/2

On avait bien aimé Lord of the Rings. Cela explique notre déception devant The Hobbit de Peter Jackson qui est presque la même chose, mais sans le soin apporté aux personnages. Un gros jeu vidéo sans grand intérêt. **

La principale déception de la semaine se nomme toutefois Et si on vivait tous ensemble? de Stéphane Robelin, un film de «vieux» où plein de comédiens connus sabotent leur talent dans une histoire superficielle aux enjeux mal définis. **

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire